Le Tréponème Bleu Pâle

23 juin 2014

FIN de SAISON ...

 

 

... Un dernier poème pour l'été

 

 

 

La marche du siècle

 

Avec 1860 numéros au compteur et plus de 140 000 pages consultées, Le Tréponème Bleu Pâle tire son rideau d'Azur.

See YOU later, à bientôt, hasta la sidoré ...

 

 

J' …....

 

J'ai devant moi un ciel de chagrin

J'ai derrière moi des millions de bouteilles d'encre de Chine vides

J'ai perdu quelques mauvaises dents

J'ai gagné la patience des pages d'amertume

 

Je porte je supporte Je colporte

 

J'ai les souvenirs douteux des calendriers périmés

J'ai une ancienne horloge arrêtée à minuit dix

J'ai un nouveau passeport sans le moindre visa

J'ai ce pantalon troué que je ne quitte jamais

 

Je peste j'empeste Je me déteste

 

J'ai le mal d'hiver

J'ai la peur des foules

J'arrache à la nuit son sang de grenade

J'accuse d'homicide les vapeurs ternies

 

je fouille je brouille Je bafouille

 

Je marche à contre-temps dans le passage souterrain

je me grime pour l'ultime carnaval

J'écorche un arc en ciel sous la Lune Rousse

je fais maigre je fais divers je fais sanglant

 

J'infuse je refuse Je diffuse

 

Je saigne des gouttes de cire lumineuses

Je fais le mort je fais le généreux je me fais vieux

Je défonce je fonce je m'enfonce

dans les sables mouvants des autoroutes virtuelles

 

J'écoule je roucoule Je coule

 

Marche

 

 

Posté par leoncobra à 09:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]


22 juin 2014

APPEL à CONTRIBUTION ...

 

 

... NUMERO 2OOO  ( Participez ! )

 

 

 

N° 1000

 

Vous avez participé au N°1000 du Tréponème Bleu-Pâle ( virtuel ) , un numéro devenu collector,

http://leoncobra.canalblog.com/archives/n__1000/index.html

 

à la rubrique Guest Star

http://leoncobra.canalblog.com/archives/guest_star/index.html

 

ou encore mieux à la Presse Underground ( version papier ) des Seventies.

 

Je vous sollicite pour une nouvelle contribution encore plus extraordinaire : le numéro 2000 du TBP en ligne !

 

Vous n'avez jamais collaboré à une revue indépendante ? En voici l'occasion rêvée !

 

Un événement à fêter ( sans doute ) à l'automne prochain ??? Je compte sur vous.

 

Envoyez votre contribution : dessin, collage, nouvelle, poèmes, photo... à :

leoncobratbp@yahoo.fr

 

N°2000 LogoParticipation

 

 

Posté par leoncobra à 13:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 juin 2014

ARBRE à FIEVRE ...

 

 

... SAN FRANCISCO GIRLS

 

 

 

fever tree Logo

 

FEVER TREE

Fever Tree ( Arbre à Fièvre ) , ça pourrait être le nom d'une boisson tonique à base de gingembre ou de ginseng rouge mais il s'agit en fait d'une formation texane qui de 1966 à 1970 se tailla une petite réputation en troisième division du Rock Psyké.

fever_tree_band july 18

Ils commencent en 1966 dans le registre Folk sous l' appellation de Botstwich Vines puis change de nom et de style pour percer en 1968 avec leur hit : San Francisco Girls ( Return of the native ).

Bien qu'ils soient de Houston, on les catalogue groupe de la cote ouest, FLOWER POWER oblige...

fever TREE

Leur oeuvre majeure reste leur premier album éponyme : FEVER TREE.

Malgré quelques orchestrations sirupeuses et lentes ( limite crooner), le groupe nous propose de belles envolées psychédéliques avec les ingrédients habituels, bruitages, bandes passées à l'envers, orgue planant, guitares saturées mais aussi hispanisantes.

Le chanteur Dennis Keller mélange tour à tour les incantations puissantes ( par exemple sur une reprise R&B de Wilson Pickett, ninety-nine and one half ) et le genre grandiloquent avec cet hommage baroque à Lennon et Mac Cartney à travers un collage de leurs deux morceaux Day Tripper et We can work it out. ( à la première écoute, ça surprend mais ensuite on se laisse charmer ).

Le clavier, Rob Landes, s'éclate, lui, sur Imitation Situation ( Tocatta Fugue ), des variantes sur un thème de JS Bach. Une démarche qui sera reprise dans le rock progressif, je pense en particulier à Emerson, Lake & Palmer. Ces titres s'enchainent comme un mini opéra rock autour d'un climat, d'un titre : The man who paints the picture.

best of FT

FEVER TREE :

  • Dennis Keller -Chant.

  • Michael Stephen Knust (March 11, 1949 - September 15, 2003) guitare.

  • Rob Landes – Claviers.

  • E.E. "Bud" Wolfe – Basse.

  • John Tuttle -Batterie.

    fever_tree-san_francisco_girls

Discographie :

Singles:

  • "Hey Mister" / "I Can Beat Your Drum" (1968)

  • "Girl, Oh Girl" / "Steve Lenore" (1968)

  • "Come With Me" / "San Francisco Girls (Return Of The Native)" (1968)

  • "What Time Did You Say It Is In Salt Lake City?" / "Where Did You Go" (1968)

Pochette

Album :

 

 San francisco girls fever tree

Fever Tree - San Francisco Girls (1968) Very HQ

 

Posté par leoncobra à 14:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 juin 2014

AUTODAFé ...

 

 

... COLPORTEURS de l' IMAGINAIRE

 

 

 

Colporteurs de l'imaginaire

 

Colporteurs de l’Imaginaire

( Imaginery'Hawkers )

 

Approchez, approchez

Demandez, lisez la Presse Libre,

Souterraine, marginale, parallèle…

Journaux, fanzines, revues,

Pamphlets, Comics, essais…

Demandez la presse Libre,

Jeux de maux, Jeux d’ego,

Jeux démons,

Émotions

Ronéo-parano

Galaxie-caniveauxs

Carnaval-viscéral

Demandez L’UNDERGROUND

Tigres de papier, rayés,

zébrés, illustrés

En vers et contre tous injustifiés…

Demandez la presse libre, marginale, libérée…

Demandez l’UNDERGROUND libertaire,

réfractaire, traine-misère, crève l’enfer…

C’est gratuit, GRATUIT

No copyright, No satisfaction, NADA

 

Colporteur de l’Imaginaire

Silhouette lunaire (bis)

Colporteur de l’Image jean Hair

Parole binaire (bis)

Je colporte les désirs d’ envies

Au firmament des Utopies

 

Colportez les Chimères, Colportez l’Alchimie

Colportez l’éphémère

……………….. PsyKé Horizontal !

 

 (Extrait )

Psy Ké HoriZontal

 

 

Ame Son

 BORDEAUX / Festival IAO / Léon Cobra + Marc Blanc /

 

 

Posté par leoncobra à 10:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 juin 2014

ENVOI d'IMPLOSION ...

 

 

... Il était une fois ... la PRESSE UNDERGROUND !

 

 

 

IL était une fois PHONO

 

 

à DIS PARAITRE ?!!?

Bouquin cherche éditeur

 

Specimen N°1

 

Présentation:

 

Il y avait la grande presse, nationale et régionale, ses titres-phares et ses courants de pensées , l’Establishment.

Il y avait la presse militante, organe des groupuscules révolutionnaires, directement issue de Mai 68, elle véhiculait une contre-information radicale.

Il y avait la nouvelle presse, Actuel, Charlie-Hebdo, Zinc, les musicaux : Rock & Folk et Best, le quotidien Libération ( version Jean-Paul Sartre ) proposant une alternative, la contre-culture.

Et enfin la presse libre, La Free’p, des revues au tirage limité, à la périodicité irrégulière, à l’impression incontrôlée, à l’expression incontrôlable, des ronéos en colère, des offsets en délire, la Marge.

 

Specimen N°2

 

Une kyrielle de titres qui aux quatre coins du territoire tissaient une toile pas du tout virtuelle : le Clampin Libéré à Lille, le Starscrewer en Picardie, le Quetton à Cherbourg, l'Ecchymose à Caen, le Tréponème Bleu Pâle, le Canaille, Crispur, Geranonymo à Paris, Beuark à Troyes, la Cote d'alerte à Dijon, A Comme à Moulins, la Criée, Mefi, Autre, Docks à Marseille, le Citron Hallucinogène à Draguignan, le Crayon Noir en ardèche, Asphalte, Haga, le Rictus occitan à Toulouse...

SPECIMEN N°3

Ce livre est un hommage à ces publications oubliées, ignorées, diffusées sous le manteau ou par abonnements. Imprimées à 500 ou1000 exemplaires , elles ont brillé un court instant au firmament de la presse libre avant de disparaître comme autant d'étoiles suicidées...Les voici de nouveau exhumées des poubelles de l'histoire pour le plaisir des esthètes et des scélérats !

 

BOUQUIN cherche éditeur ..!!!

 

Aspiclechatborgne

( ASPIC )

 

Posté par leoncobra à 11:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]



18 juin 2014

COSMOPOLIDRAME ...

 

 

... HéMISPHèRE DROIT

 

 

 

Juste comme

A PARAITRE  ( à l'automne prochain )

http://kissmyassedition.tumblr.com/

 

 EXTRAITS:

Porte de l’éléphant / Seconde Zéro /

L’ultime bouffée de Charminar, crise de nerf, chiasse, tumulte, lassitude, défoncé sur un lit-cage en ferraille, j’aligne les derniers mots du Voyage. Maintenant je le sais, c’est la fin.

L’emporium a brulé sous un éclair d’acier. La poussière atomique forme une gelée compacte qui balaye les Portes de l’Inde… Le dernier cargo est démonté dans les docks, pièce après pièce… Le réacteur nucléaire a un hoquet sinistre, Lord Shiva s’installe au bar et commande un Diabolo grenadine… La raffinerie tousse, crachote… le poisson salé sent plus fort la marée. Les énormes corbeaux noirs picorent les excréments, les hôtels chics sont envahis de rats… Bombay, la ville-vrille.

Le marché noir est devenu tout gris. Le travesti revend ses topazes fumées à bon prix… la maison des poupées-prostituées, mini robe de cuir réglisse, sari-sperme et bas rapiécés.

Combats de rue, musulmans contre hindouistes, magasins pillés, vitrines défoncées, la police a tiré ! Bombay, la ville-pieuvre.

Les kurtas s’entassent, sales dans mon sac à dos. J’attends le billet d’avion okay mais pour l’instant la compagnie ne nous autorise pas à déguerpir. Dehors, la puanteur des tanneries, ruisseaux de sang et enfants-truies, la misère… un junky agonise, une aiguille dans les veines, une ampoule brisée… Partout des corps. Certains prient, d’autres violent. Des voitures de luxe avec chauffeur klaxonnent, l’animal fuit, l’arbre se fane. Les puces me dévorent, j’ai faim, Joëy se tord sous la dysenterie… Bombay, la ville-germe.

 

Carnets de Route 1970 + Fragments épars

Collagecouleurs

 

 

Posté par leoncobra à 12:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 juin 2014

Place de la Paix Céleste ...

 

 

... Longue vie à l'Union

des Peuples de la Terre.

 

 

OPékin1

 

L'inconnue de Tian'Anmen ( Suite & FIN )

 

( 3 )

 

Les fantômes de l’opéra de Pékin ont détournés le spectacle en une superproduction hollywoodienne, un polar géopolitique voluptueux.

L’inconnue de Tiananmen porte des fuseaux moulants, des lunettes noires made in Japan ; des salt optics offertes par Akashi son fiancé japonais, soutien économique du Dalaï Lama.

 Elle s’est fait refaire les seins et allonger le nez. Elle a changé de nom. Maintenant elle se prénomme Yang Chunzy. Personne ne peut la reconnaître. Elle doit son ascension politique à un général membre du comité central de la province de Suzhou, l’homme le plus corrompu du secteur. Elle a été sa maitresse durant cinq ans. Il lui a permis de percer dans le monde de la publicité, photos de charme et escort girl. Elle possède un passeport et tourne au Japon. Sa mission infiltrer, espionner, compromettre les dissidents.

Maitre Ping appartient à la secte du Falun Gong. Il se cache parmi les acteurs de l’Opéra .Il attend la prochaine tournée en Occident pour demander l’asile politique ; il est porteur d’une vidéo de propagande de son mouvement.

Sur les photos de Liu, ce metteur en scène vicelard, il apparaît l’abdomen saillant, homme d'âge mur, dissimulé derrière une fausse barbe, c'est un personnage positif qui a une belle capacité vocale et qui excelle dans l'art martial.

Liu sait pertinemment qu’il vendra mieux ses photos en occident s’il est censuré par le régime ; c’est la règle de base de la marchandise culturelle.

Chair de poules, coq en chair, fesses imberbes, sculptées, grassouillettes, Yu lutine, butine, rutine, tétine, lapine, turlupine , s’agglutine, tire à hue et à dia sous les flashs du directeur artistique.

Coupez !

Cette fois tout est parfait. Le synopsis est accepté. Acclamations.

 

( 4

Epilogue :

L’inconnue de Tiananmen, retournée par les sévices secrets n’a pas adressé les cartes postales piégées aux dissidents lauréats du prix Dynamite.

L’anthrax .

L’acide.

Les produits spécialement étudiés en laboratoire pour échapper aux systèmes de surveillance les plus élaborés et au détecteur Mailer 109 sont restés consignés au labo secret 2134 dans le désert de Mongolie.

Des personnages héroïques du monde médiatique , des leaders pacifistes, des mystiques auxquels on a ajouté un président américain métis qui fait la guerre pour relancer son économie moribonde n’ont pas reçu ces cartes postales burlesques où évoluent des pantins classés au patrimoine grivois de l’humanité.

Les cartes postales classiques de l’opéra de Pékin sont en vente à l’aéroport international. Cartes de crédit et yuans acceptés. ( 1 Chinese yuan = 0.149824 U.S. dollars )

Les photos en noir et blanc de Liu Zheng peuvent être consultés sur internet ; les originaux s’arrachent à prix d’or.

Les collages sont signés Braconnages Prod’. C’est totalement gratuit.

Maitre Ping donne des cours de Qi Gong, au jardin du Luxembourg tous les dimanches.

Yu et Yang Chunzy ont monté un groupe de rap YYC qui se produit à Las Vegas.

Cai peint avec ses pieds des toiles abstraites et il est rentré cette année dans le club très fermé des dix artistes les mieux rémunérés de la planète.

 

Léon Cobra 20/12/2010 23:05:47.

 

 

TripTik

 

 

Posté par leoncobra à 10:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 juin 2014

Les FANTOMES de l'Opéra de PéKIN ...

 

 

... L'INCONNUE de TIAN'ANMEM

 

 

 

OP logo2

 

L’inconnue de Tian'anmen

 

( 1 )

Encre de sang et timbres de plomb, l’inconnue de Tian’anmen adresse des cartes postales piégées aux dissidents lauréats du prix Dynamite.

C’est la fille unique de ce connard de Cai qui défiait les tanks en 1989. Du sur place devant les caméras du monde entier. Le pas du patineur puis l’exil.

Des fantômes…

D’autres fantômes, d’autres fantoches.

Des personnages héroïques du monde médiatique divin mis en scène dans des exploits pathétiques et pacifistes par des pisse-copies psychopathes qui luttent à coup de psychotropes contre des guerriers travestis et des animaux de foire, centaures, minotaures, dragons féériques regroupés en académie de combat homologuée par la banque du lithium.

Les fantômes de l’opéra de Pékin ont détournés le répertoire en une vaste supercherie pornographique.

Le comité élu de Tian’anmen se place nu à la gauche du premier dragon velu.

Ce sont les fils et filles de dirigeants convertis à l’économie de marché d’esclaves.

Apartés en dialecte Wu . Coupures de courant. Il faut réécrire le script.

 

( 2 )

Les fantômes de l’opéra de Pékin ont retournés le répertoire en un vaste spectacle érotique.

Projections privées ; interprétations très particulières de la longue marche : cohue, petits chignons, confessions hypocrites à califourchon, coïter en cadence.

Particules supérieures ;

Parties de cul élémentaires ;

Très particulière démarche ;

Démarques de la ligne Off

Fidèles aux créneaux du marché du fashion trash in Hong Kong.

Détournements majeurs de l’Empire des contre sens

Empire du milieu du dos

Out

Dos majeurs dociles

Cils rasés

In

Hommes masqués , femmes démasquées, dénudées,

Yu se fait un sang de poisson chat, une queue de poisson lune, une moustache de poisson scie.

Sans mobile apparent sans tatouages apparents sans pilosité apparente

Yu chasse à court terme des amazones rouges

Des amazones d’ombres

Fausses blondes ambrées

Lupanar d’extase

Sépia ma faute… Flash.

Yu est un provocateur trouble

Zones érogènes interdites

Yu est un agent double.

Toile d’araignée

Harpies pimentés

Arrêt sur image.

Opéra des champs magnétiques

Opéra des villes nouvelles

Vies nouvelles

Vile voyelle

Elles

Ailes

Cette deuxième version ne reçoit pas l’aval du commissaire priseur. Nouveau jet de stupre.

 

 

Trois filles modèles

 

Posté par leoncobra à 10:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 juin 2014

PARANO FL@SH ...

 

 

... PETITES ANNONCES GRATUITES

 

 

 

PARANOLOGOM

 

 

 

Dérive Gauche :

 

affiche2014sommaire

 

Flâneries tranquilles le long de La Bièvre et portes ouvertes des ateliers d'artistes

 

AAB_ExpoLilas-490x685_235_0__0_0_1_center_center__0_transparent_1

Fête de la Manufacture à NANCY

Fête de la manufacture de Nancy

 

BD ROCK : à LIEGE

 

Affiche-Expo-Wattitudes

 

http://www.yvesbudin.com/

 

MUSIC :

 

Urban-Sax-Inside-450x450

http://urban-noisy.com/

 

 

banana front 1

 

BANANAMOON BAND

 

Bananamoon Band (LP)

MONSTER MELODIES RECORDS MMLP02 (2014)

 
25 avril 2014 parution de l’album du Bananamoon band enregistré en 1968 par Daevid Allen et Gilly Smith avec les futurs membres d’Ame son Marc Blanc et Patrick Fontaine. Une édition limitée à 1000 exemplaires numérotés sur le label Monster mélodies records dans une pochette or métallisée  comprenant un disque vinyle translucide ainsi que de nombreux documents : photos du groupe, lettres, texte de présentation et arbre généalogique des différents entités musicales de Daevid Allen.

La suite, ici : 

http://monstermelodiesparis.blogspot.fr/

 

PoéSIES :

CRis de Laure

http://editionslescahiers.fr/

 

 

petites annonces

 

 

Posté par leoncobra à 11:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 juin 2014

SANS RETOUR ...

 

 

... le démon s'éveille la nuit

 

 

 

Dead Kennedy

 

L'actrice Norma Jean Baker MORTENSON, 36 ans, est retrouvée morte le 5 Août 1962.

 

 

MARILYN

 

Pantalon d’ cuir, amphétamines,

Voyage sanglant au bout d’ la frime,

T’es qu’une image remodelée,

Perle de brouillard sophistiquée.

Lunettes rouges, Rock-magazine,

Talon-aiguille, Queen-nicotine,

Tu déambules dans ma mémoire,

Modèle de star pour série noire.

 

Y’a plus de ruban dans tes cheveux,

T’épouses le vide, tu fais d’ ton mieux.

T’es qu’un souvenir, t’es qu’une has-been

Au hit-parade, pauvre Marilyn.

 

Soûle, ivre, trop seule, Marilyn…

 

T’ es allongée sur le tapis,

Près d’ la photo de Kennedy.

Tu tournes les pages de ton album

Pour t’endormir sous les valiums...

Une dernière coupe de Champagne,

Tu sens lent’ment partir ton âme,

Retrouvée morte sur le sofa,

Condoléances d’ la CIA.

 

Madone lyrique et dérisoire,

Fleurs de la Nuit, guerre des miroirs.

T’es qu’un souvenir, t’es qu’une has-been

Au hit-parade, pauvre Marilyn.

 

Soûle, ivre, trop seule, Marilyn…

 

 

My heart

 

Posté par leoncobra à 10:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]



Fin »