... d'une vie passionnante.

Mods___Caddy

avec Mods (à gauche )

La vie morose...

MARS 1968

( 1 / 2 )

En décrochant mon bac, je pensais avoir obtenu mon bâton de maréchal… foutaise !

L’école maternelle, le primaire, le collège, le lycée, c’était de la rigolade, l’itinéraire balisé maintenant tout se compliquait… foutu merdier !

J’étais le premier de ma famille à atteindre l’université. Ma mère avait obtenu son brevet, mon père avait fait la section de typographie de l’école Estienne. Ils étaient hors course…

D’abord s’orienter : Lettres ou Droit ?

J’me voyais bien dans la peau de Tintin reporter, de Joseph Rouletabille, de Fandor. Crapahuter sur la planète du sud au nord, de l’est à l’ouest pour Paris-Flash ou l’Eclair-Matin à rédiger des ragots imaginaires, des brûlots incendiaires. De Tombouctou à Kuala-Lumpur, j’l’avais mon plan de carrière … J’m’imaginais cherchant le scoop, Mata Hari en Dalhia Noir… à Singapour ou à Berlin, la sueur collée au bas des reins…Envoyé spécial à Calcutta, à Macao, un drink glacé, des ventilos…Correspondant de guerre, une croix de malte, un nid d’espions, de folles poursuites en hydravions…Au cœur de la guerre froide, un code secret sur le Bosphore, un trafic d’armes, des kilos d’or… ouais, j’voulais vivre cette destinée, étoile filante vers La canée…Ouais, la licence de droit puis l’école de journalisme de

la Rue

du Louvre … ça tenait la route ! Ouais, c’était épique, poétique, éthique et tac, toc, toquade… TOCARD !!!

Mes premières heures rue d’Assas allaient vite tourner au cauchemar…

Le bâtiment flambant neuf m’écrasait impersonnel, propret, luxueux. Je m’installais à la somptueuse cafétéria du demi étage dans un fauteuil simili cuir et contemplait les visiteurs du hall comme dans un aéroport. Vol chaussé par Carvil en transit du 16 ème, vol habillé par Cardin en provenance du 6 ème, un défilé permanent de

la Haute

… Prolos, écrasez- vous dans un recoin, vous faites tache !!!

HYGIENE !!!

Linguistique_structurale

Tout au fond, au rez-de-chaussée se tenaient les panneaux d’informations des groupes politico-syndicaux, uniquement de la droite extrême… Occident,

la Corpo

de droit, les royalistes d’Action Française ! Parmi ces organisations nationales, quelques groupuscules locaux plus folkloriques méritaient mon intérêt. Ils se présentaient comme des anarchistes de droite affichant de longues tirades signées Nietzche, Stirner et Proudhon prônant la supériorité de l’Individu sur tout le reste. Nos dialogues passaient sans anicroche d’Audiard à Wilde, de la reprise individuelle au culte du surmoi… C’est grâce à la protection tacite de ces givrés que je conservais ma chevelure intacte et pouvais déambuler librement dans cet univers tentaculaire. Un autre original prénommé Jean-Pierre qui portait costume de velours noir avec badge du président mao à la boutonnière bénéficiait du même traitement de faveur. La provocation était respectée comme un noble art , uniquement comme une frime. J’étais un clown psychédélique et c’est à ce titre de bouffon, de hippy, de marginal que je devais moult invitations. Je n’avais jamais vu de tels appartements à Paris… 700-800 m2… Pendant que la fête battait son plein, les gamins faisaient du vélo ou du patin à roulettes sur les planchers cirés. Les Primitiv’s qui tournaient dans les rallyes mondains avaient hérité du même rôle : clowns de la haute bourgeoisie ! Ils amenaient le Rock’n’Blues chez les richards entre deux clubs de vacances ou le traditionnel circuit pop qui se résumait au Golf, à

la Loco

et au Week-End, une boite de Montparnasse… On découvrait les classes sociales ; on découvrait le luxe et par ricochets la spoliation. J’étais seul, affreusement seul. Mes autres complices avaient raté leur bachot et redoublaient leur terminale dans une boite à bac derrière les arènes de Lutèce, les cours Nadaud. Je me faisais abominablement chier. Je me sentais minable, méprisé. Je sentais la frustration s’installer, la rage monter. Je n’étais rien sinon cet Auguste, prisonnier de son personnage, incapable de modifier la caleçonnade…

Les_Primitiv_s

The Primitiv's