... LANGAGE

IL__tait_une_fois_PHONO

6 ème épisode:

Les TEXTICULES du HASARD  ( 1 )

R_gle_du_JEU

Paul Quéré pilotait le projet le plus fou, le plus expérimental de l'année 1976, la seule véritable expérience d'écriture collective underground à haut risque. Le quotidien Le Monde et toute la presse marginale encourageaient l'aventure. J'ai participé à ce projet. ( On était légion ! ) C'était le rendez vous incontournable du moment, c'était de la jouissance pure...

D_dicace_Paul_Q

Fièvre algique, cruelle et délicieuse à la fois…

 

Quelque part au fond de mes intestins, l’Anémone vénéneuse me tasse dans l’obscurité d’une impasse, plié en deux, hagard…

Les aisselles en sueur

La peau moite

La gorge âcre

Mes jambes se dérobent sous mes pas…

Très loin…

Mon cœur bat à cent à l’heure au crépuscule de Djema a el Fna.

Hier-Ailleurs...

Sexe noir envahi par des milliers de tréponèmes en furie.

Maldoror soldé en chimères publiques au peuple des ombres.

 

 

Ici-mégots-papiers gras…

Les néons agressifs n’éclairent plus que les trottoirs déserts de BétonVil.

De la fenêtre ouverte du Dragon Rouge, la voix éraillée de Paul relate que Liseline vient de remporter les 18 ème jeux de l’ Acide par 3 continents à 2 après prolongations psychanalitiques…

Une sirène de police résonne dans la nuit. Je me tasse de plus belle contre les poubelles débordantes de sperme et de crèmes de beauté. Les limbes de l’Anémone éclaboussent et pétillent de solitudes en paranos…

Vite, une porte cochère…

 

 

Fièvre algique, immense poulpe visqueux…

Les falitres sautillent dans mon cerveau. Les rêves les plus délicieux pour un étau périphérique de trois saisons de chlore et de goudron. Les mots giclent et se dévorent sur le trottoir, inutile festin d’onomatopées sacrifiées aux crissements des pneus.

Liseline, veux-tu vendre des cauchemars, la pupille dilatée, paumée dans la brume des petits matins à attendre le premier tramway ?

Fièvre algique, les lombes de la narcose…

Des papillons de sueur cosmique caressent ses lèvres sanguinolentes.

Un écran de buée.

Lécher les dernières gouttes, perles de vie.

Filtre à migraine.

Spasmes de machoire.

Flash-back / Feed-back…

Machettes.

Le venin, là dans ma gorge gomme peu à peu le profil digital de l’anémone carnivore.

Mais… tu t’en fous !!!

 

 

Horus tire l’arcane 12 : un homme pendu par les pieds au firmament des illusions.

La statue de Jacques Cœur en uniforme de garde mobile bavarde avec un dictateur latin bien bedonnant.

Le champion du monde de boxe poids lourd devenu Prix Nobel de

la Paix

, préside cette conférence non stop sur la bisexualité.

Ce qui est en haut est comme ce qui est en bas dit-il en s’écroulant victime d’un infarctus.

La Mort

n’a pas de parfum … elle viendra sans être invitée !

 

 

Fièvre algique, délicieuse et cruelle…

La fragilité de votre hypnose, immense anémone blanche, se dissipe d’un seul coup.

La lumière se tamise enfin au quatrième étage du Dragon Rouge.

Il commence à pleuvoir.

Liseline va encore m’engueuler d’arriver en retard au banquet des Ibis et des Gueux.

 

J’aurais jamais dû laisser les mots s’égarer au hasard des immondes texticules noires…

JJB alias Léon Cobra

4_Main

CLEFS dont il serait vain d'espérer qu'elles livrent enfin la signification. (PQ )

TexdHasard_4