11 juin 2018

TEMPÊTE ...

  ...  Der de DER     Mardi 12 juin à 2OH Manus Mc Grogan présentera son bouquin à la librairie QUILOMBO 23, Rue Voltaire 75011    
Posté par leoncobra à 16:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

31 mai 2018

ENSORCELé(e)S ...

  ... RIEN derrière et TOUT devant comme toujours sur la Route ( Jack Kerouac )   L'Utopie de 68 était bien morte mais il restait d'autres pistes:   la PRESSE UNDERGROUND ou PRENDRE la ROUTE & LACHEZ TOUT   avec dans la tête comme un mantra ce titre des CANNED HEAT sorti le 21 Janvier 1968 aux USA   Canned Heat - On The Road Again (1968) HD 0815007    
Posté par leoncobra à 12:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 mai 2018

DUO de CHOC LATITUDINAIRE ...

  ... AGGIORNAMENTO     DémoCrazy   Tu peux boire du Coca, Tu peux boire du Pepsi, Choisir l’original, Préférer la copie, C’est l’admirable choix de la Démocratie.. !   (Léon Cobra )      
Posté par leoncobra à 11:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 mai 2018

ECRANS de QUARTZ ...

  ... MARAT-SADE AVENUE     « LA VOIE EST LIBRE » (extrait spécial pour le numéro Mai 68 du Tréponème Bleu Pâle)   Jean AZAREL / 17 avril 2018   La façon dont nous entendons fêter Mai 1968 n’a rien à voir  avec la logorrhée médiatique dont se repaissent les suceurs de moelle de l’empire mondial. D’ailleurs « fêter » n’est pas le bon verbe, encore moins celui de « commémorer ». Il l n’y a pas davantage de recueillement, ou de devoir de mémoire, pas plus que... [Lire la suite]
Posté par leoncobra à 11:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 mai 2018

MéTéO MARINE ...

  ... JOURS TRANQUILLES chez AZERTY     FOURRE TOUT POST SOIXANTE HUITARD. ( Rocking YASET, fin Mai 2018)   Avec les Commémorations qui pleuvent en ce mois de mai (2018) 1968 est mort et bien mort.  Toute sa subversion a été gommée.  Gommée par des donneurs de spectacles mémoriels. Par une (quasi) foule d’acteurs (enfiévrés bien que souvent à demi refroidis)… ou de témoins (que rien). Gommée aussi, par des chroniqueurs pisseurs de copies, (mais niqueurs des faits qu’ils invoquent). Ce mai 2018... [Lire la suite]
Posté par leoncobra à 11:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 mai 2018

CLEPSYDRE ...

  ... EN MANQUE   Lorenzo Menoud depuis mai 68 me manque 69. l’idée du rêve 70. l’envie de se révolter 71. l’envie de faire l’amour à toutes les filles 72. l’odeur des gaz lacrymogènes 73. l’odeur du feu dans Paris 74. la société de demain 75. une alternative au capitalisme 76. la possibilité de tout contester 77. le mépris de l’argent 78. le mépris du pouvoir, de ses représentants 79. une façon de tenir le (haut du) pavé 80. une manière de rire avec les yeux et des rides autour des yeux 81.... [Lire la suite]
Posté par leoncobra à 12:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 mai 2018

FLAMMEROLES ...

  ... VERTIGES-VERSINTHE   Rebelles arc-en-ciel   ( Pam Mélie Sioux )   Esclaves hier / Libres aujourd'hui Des voyageuses sans bagages Elles traversent des arc-en-ciel Ruisselant d'étoiles sauvages   Juke-boxes / jusqu'à l'aube Rien de rien ne les illusionne RebELLES / arc-en-ciel Elles font crever la répression   Sur les sentiers alternatifs L'ivresse d'une Révolution Un poème d'Arthur Rimbaud Comme instrument de rébellion   Juke-boxes / jusqu'à l'aube Rien de rien ne... [Lire la suite]
Posté par leoncobra à 11:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mai 2018

MARCHANDS d'AMIS ...

  ... CHLOROFORME POéTIQUE     JOURS de CARENCE   ( Part 2 )   J'ai participé au concours de poésie de la RATP, à celui des aînés ruraux, aux flammes vives de la poésie, au concours de la maison de Verlaine, aux jets d'encre dadaïstes,, aux alambics d'absinthe, au Bocuse de l'alexandrin truffé, à la poésie en liberté , aux envoûtements métriques des maisons closes, aux voix des belles-lettres, aux versifications cosmiques, aux concours de la ville de Nice, de Périgueux, de Cognac, de Belfort, de... [Lire la suite]
Posté par leoncobra à 13:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 mai 2018

ZOMBIFICATIONS ...

  ... Du CLAIR au SOMBRE   Léon Cobra JOURS de CARENCE ( Part 1 )   La voilà donc cette fabuleuse inspiration qui illumine nos poètes et poétesses du terroir. Purée de bavardages estampillés terril, terrier, glèbe, humus, talus, tourbe, terreau... ça sent bon les allégories défraîchies, les colchiques carbonisées, le vin chaud, les marées d'équinoxe, les volets clos sur la nuit sans étoile... Putain de veillées poétiques … des souffrances de retraités nantis qui se regardent vieillir à la bonne... [Lire la suite]
Posté par leoncobra à 11:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 mai 2018

CONTRE JOUR ...

  ... MARCHE TOUT DROIT     TOUT VA BIEN Tout va bien, puisqu’on vous le répète. Les corbeaux médiatiques s’égosillent à vous le dire : l’avenir est radieux pour ceux qui croient. Le malheur, c’est pour les autres, ceux atteints d’une tare congénitale cultivée avec dévotion ou résignation. L’amusement et le pathétique copulent de manière désincarnée dans la transparence des médiums : désirs et impuissances coulent en filets de morves. Sortez vos mouchoirs, rien ne se perd, tout se recycle en images. ... [Lire la suite]
Posté par leoncobra à 10:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]