06 juin 2017

MARéE HAUTE ...

    ... VAGUES LAMES       CHAPITRE 2    
Posté par leoncobra à 11:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 juin 2017

PAGES BLEUES ...

  ... CHARADES OCéANES       Le Tréponème Bleu Pâle vous rafraichit l'esprit avec quelques mots d'AZUR extraits d'un livre dépliant du collacteur SAMUEL SCZAZERIOS. http://sczaezerios.blogspot.fr/p/le-livre-depliant.html    CHAPITRE 1 : La suite   ....  demain !  
Posté par leoncobra à 18:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 mai 2017

TEMPS SUSPENDU ...

  ... SIESTE ULTRAMARINE        
Posté par leoncobra à 11:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 mai 2017

INVECTIVE...

  ... La Poésie est un crime parfait         Au Parking – Poésie, le sang des graffitis dégouline jours et nuits sur des cadavres exquis. Mais plus personne dehors ne réclame les corps.   Au Parking – Poésie dans son Bunker secret En sous-sol-mélodie, le poète se tait. Au Parking – Poésie,   La nuit éclaire la NUIT    
Posté par leoncobra à 12:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 mai 2017

CAPRICES ...

  ...  LUNE NOIRE     POURQUOI ???  Jac Berrocal + David Fenech + Vincent Epplay - WHY Taken from the 7" out on April 2017, on Blackest Ever Black ( blackesteverblack.com ) Video by Vincent Epplay + Stephane Broc more info and preorder here : blackesteverblack.com/releases/why/ Press Release from the label : Jac Berrocal, David Fenech and Vincent Epplay return to Blackest Ever Black with their first record since 2015’s Antigravity LP. Why brings three singular but complementary pieces together... [Lire la suite]
Posté par leoncobra à 16:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 mai 2017

DIAGONALES ...

  ... ONDES OROGRAPHIQUES       La jeune fille bipolaire a rencontré l'homme aux 1600 visages en amont du fleuve. A voix haute, il lisait ses lettres de guerre, paupières cousues, doigts tranchés, langue percée. Dans les mauvaise herbes un troupeau de gnous se diffracte dans un éclair de feu. Torches animales, épaves humaines ; à la règle de trois se substitue la preuve par deux. On peut parler d'écriture dépressive. L'imaginaire n'a plus lieu d'être. La réalité virtuelle cannibalise l'émotion. ... [Lire la suite]
Posté par leoncobra à 16:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 mai 2017

VITRIOL ...

  ... Juste un pion dans leur jeu   Léon Cobra présente: ROCK my SOUL   BALLAD of HOLLIS BROWN   2°) SEVEN SHOTS ( seven new people born )   Leur morgue les préservait de toute sympathie humaine écrivait Marcel Proust. Une formule que l'on peut très bien appliquer à Monsanto et aux multinationales agro-alimentaires qui ont continué à pousser au suicide des milliers d'Hollis Brown. Et pourtant le morceau de Dylan est toujours présent au fil des ans pour dénoncer le fléau ! En 1991,... [Lire la suite]
15 mai 2017

MISERERE NOBIS ...

  ... MORT SUBITE   Léon Cobra présente: ROCK my SOUL   BALLAD of HOLLIS BROWN     1°) VIOLENCE & PAUVRETE   En 1963 Bob Dylan compose Ballad of Hollis Brown, la tragédie d'un petit fermier du Dakota su Sud qui ruiné, épuisé, se suicide avec toute sa famille à coup de fusil dans l'indifférence générale. Ce titre sortira l'année suivante en 1964 sur l'album acoustique The Times they are a -changin', le chef d'oeuvre absolu du Protest Song.     Morceau folk... [Lire la suite]
14 mai 2017

ICONOCLASTE ...

    ... Une invraisemblable figure densimètrique       Mieux vaut lire Elisée Reclus qu'être reclus à l'Elysée !  
Posté par leoncobra à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 mai 2017

DOUBLE UNIQUE ...

  ... EXCLUSIVE DUPLICITé     ( IV )   Le père du terroriste végétarien attirait  les oiseaux migrateurs en chantant des psaumes païens à l'orgue de barbarie. J'ai accroché des pinces à linge au mur du son. Ça coûte combien le bonheur ?   Je vogue à la dérive sur des rivières en crue. Un sourire de glaise en rempart inutile. j'ai brûlé mon dictionnaire de rimes et coupé le fil rouge. Ça coûte combien le bonheur ?      
Posté par leoncobra à 11:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]