... (ou) LE MIROIR des VA- NU -PIEDS

 

 

Q

 

QUETTON sévit depuis 1967. Il était le premier et il sera sans doute le dernier  journal underground français sur papier. C' est toujours l'audacieux cocktail des années 70 : anarchisme + poésies + caricatures + analyses & critiques littéraires, politiques ou musicales + BD + collages + billets d'humeur. Qui se permet encore ce stupéfiant mélange même dans l'édition marginale ? Personne.. !

Le numéro 34-35 , neuvième formule du gros Q, vient juste de sortir :

à une France peu reluisante,

l'assurance de notre répugnance.

L'âne bâté continue de braire contre vents de sable et marées noires pour celles et ceux qui ont (encore) un cerveau.

Macronite

Dans le N° 34, on retrouve les rédacteurs habituels :

  • l'édito - coup de torchon de JFR Yaset

  • Les collages de Thierry Tillier et Little Shiva

  • Les illustrations de Valk Querbes, Voyer, Sadier, Adem.

  • La poésie sombre de Léon Cobra

  • Les Chroniques de C. Lear, d . Kelvin, d. Celsius, X. Landrin, C. ( Leveau) Livache, G. Larnac.

  • Un billet de Michel Embareck

  • Livres-Errances de Bruno Sourdin

  • Un époustouflant récit de David Long Tall sur les dernières heures d' Hank Williams ( le Shakespeare des péquenots )

  • et puis encore Yan Laude, Leonard S. Badoatsew, Mary Von Goudal, D. Thura, T. Lacombe, Wolf, A. Van der Linden, Firman... j'espère n'avoir oublié personne.

hank-williams-obituary-nashville-banner

Le N°35, cahier central de poésie hérétique ( 20 pages) Dans les bois est consacré à Joan Peire Rémy, sculpteur-ébéniste occitan, accessoirement dessinateur (le plus prolifique des Seventies).

Avec une préface d'Yves Frémion, grand dévoreur de Bd.

Rémy 2

Finies les couvertures cartonnées, les pages agrafées, voici venu le temps de l'indigence. Le Quetton est un brûlot, un samizdat et non une marchandise culturelle. Qu'importe la forme quand le fond de l'ère effraie. La parole dissidente doit continuer à circuler, cannibale, séditieuse , non auto-censurée !

60 pages à marchander entre 15 et 6 euros selon votre degré d'infortune. Hé ouais, c'est ça la Presse Libre. Aidez-la !!!

 

Dernier domicile connu : QUETTON L'ARTTOTAL / BP344 /  50103 CHERBOURG Cédex France.

Rémy 1