... LAMES de LUMIERE

 

 

bruxelles

BELGIQUE / CARINE-LAURE DESGUIN

( 2 )

 

des lames

 

il faut croiser les espaces

et défroisser l’infini

au creux d’un au-revoir 

pataugeront

d’autres auréoles

distendues élastiques

sur un voile

d’arrières-pensées

 

so slam charleroi

 

Contre tes murs, citadelle sans grillage …

 

Je t’appelle citadelle, vingt-quatre heures sur vingt-quatre, c’est toi qu’on squatte,

T’es not’ boussole, not’GPS, not’ sarcophage, aux potes, à moi et quelques blattes,

On allume les espoirs plats et puis on chauffe les chansons grises,

Contre tes murs, citadelle sans grillage, les potes et moi on se dégrise,

Abandonnée un soir d’été, tu bitumises tous ceux qui s’aiment,

Tous ceux qui sèment même en hiver des mots très hauts avec des ailes,

Avec du zèle les potes et moi on se brûle pas, on se déchaîne,

Moi je t’appelle citadelle d’amour sans fureur et puis sans haine,

Nos caisses résonnent et claquent et giflent les murs d’en face,

Les macadams et les trottoirs ça les nettoie ça les décrasse,

Moi je t’appelle citadelle d’amour sans fureur et puis sans haine,

De nous, les mots s’échappent, décollent, s’envolent et nos cœurs saignent,

La citadelle crie, les fenêtres s’ouvrent, la lumière passe,

L’important pour nous c’est qu’on fait pas d’trop d’casse,

Y’a pas d’mal à lancer des boulettes de musiques électromagnétiques,

Des sons  magiques, des notes supersoniques,

Même que les indiens des Etats-Unis d’Amérique,

Dans leurs citadelles d’amour sans fureur sans haine et puis sans flics,

Entendent nos sons, nos voix, de la mappemonde et des étoiles,

Comment boy tu m’crois pas tu d’viens tout pâle,

Je t’appelle citadelle, vingt-quatre heures sur vingt-quatre, c’est toi qu’on squatte,

T’es not’boussole, not’GPS, not’sarcophage, aux potes à moi et quelques blattes

Nos casseroles sont  de fortune et des tunes on n’en a pas,

C’est pas d’chance hé boy, ça n’fait rien, on n’en meurt pas,

Je t’appelle citadelle comme qui dirait tour de Babel,

Celle qu’est d’toutes les couleurs mais qui crèche pas dans le même ciel,

Je t’appelle citadelle de Babel comme qui dirait abeilles et miel,

On s’aime, on chante,  on gueule, on s’branche ainsi soit-il, ainsi soit-elle,

Je t’appelle citadelle de Babel tellement t’es in tellement t’es belle,

Je t’appelle citadelle de Babel, t’es ma gonzesse fière et charnelle,

Nos étoiles métalliques slament jour et nuit,

Ça crève le temps, ça désennuie,

Ça chasse le gris, ça colorise,

Ce qui nous reste de matières grises,

Moi je t’appelle sans peur sans haine,

Moi je t’appelle citadelle,

Fidèle, rebelle, tour de Babel,

Je t’appelle citadelle Babel….

 

C.-L. Desguin

http://carineldesguin.canalblog.com

 

SO SLAM #7 - CARINE-LAURE DESGUIN