... BELLES PAGES

 

 

 

Richard

 

 

acte d'écrire

 

Manifeste-Buée

  

Des mots suicidés, lapidés d’avance aux phalènes des asiles. Des croûtons de mots, humides. Des mots-urines, des mots-foutre, excréments de Momo Artaud en cruauté opiacée. Des mots hémophiles, des mots- hémoglobine. Des mots laqués, des mots mauve-mescaline. Des mots bisexués. Des mots de velours lisse sur la redingote rapiécée du Wilde de Covent Garden en décadence surveillée. Dans la geôle de Reading, à Meudon, à Ivry, à Santiago, à Guernica, sur les fissures de toutes les Bastilles :

- des mots !!!

Des mots-chancres, en absinthes verbales sur le coin de table. Des mots-barreaux, des mots-tribunaux, des mots camisoles de faiblesse, des mots-bourreaux en électrochoc, en gibet… Des mots liquides : verres-pipes-seringues. Des mots-venins. Des mots qui tuent le mot jusque dans son corps. Des mots charognards, des mots-génocides qui commandent aux armées. Des mots mutilés, cri-rage-barbelé qui montent du fond des décrets-lois. Des mots-cendres jugés en place publique. Des mots qui cirent les bottes. Des mots qu’on assassine… Des mots-questions-frissons. Des mots-désirs et des désirs de mots qui éjaculent ensemble sur les constitutions. Des mots trépanés de leur vivant. Des mots suicidés, crucifiés d’avance au code de la Raison.

 

Le POUVOIR est MOT. Le pouvoir est ECRITS.

Il faut DETRUIRE le langage collectif articulé des MAUX du POUVOIR !

 

Léon Cobra

( Version originale / 1975 /

La Ballade

d’Oiseau Somnambule / Acte II )

Alchimie verbale totale

 

MANIFESTE BLEU PALE  ( Communiqué originel )

 

D’éditions spéciales en publicités gondolantes, la Grande Presse violente les yeux et les cerveaux, oriente les pensées, conditionne les désirs, prêche et diffuse la soumission à l’ordre établi. Quelques individus qui pensent, qui créent, qui imposent leur génie et des millions d’autres qui absorbent, subissent et consomment ce matraquage idéologique comme autant de Bibles ou de Corans !!!

Alors ne soyez plus des moutons téléguidés :

SI VOUS N’AIMEZ PAS LES JOURNAUX QU’ON VOUS DONNE, FABRIQUEZ-LES, VOUS-MEMES !  ET NE LAISSEZ PERSONNE PARLER EN VOTRE NOM !

 

FAIRE SON JOURNAL, C’EST UN ACTE D’AMOUR !!!

 

Ainsi commence le combat souterrain du Tréponème Bleu Pâle contre l’intoxication, l’aliénation, la crétinisation du public par la Grande Presse, presse pourrie, presse profit, presse purée. Les Nomades Bleues-Pâles se regroupent et se donnent eux-mêmes les moyens de lutter contre cette main mise des médias sur toutes les formes de création. Le TBP est affaire de non professionnels et nous n’avons que faire des conseils des pisse-copies encartés, des éditeurs vautours et des poètes d’Etat.

NOUS VOMISSONS sur eux et sur LE VIEUX MONDE qu’ils représentent des MOTS SAUVAGES et MARGINAUX !!!

Nous dénonçons le culte des vedettes, le mythe de l’artiste. Nous ne mendions pas la permission de nous exprimer, nous la prenons. Nous revendiquons pour tous la possibilité d’assumer chaque jour sa propre créativité dans son vécu par son mode de vie, de pensée et d’expression. L’art, la vie, c’est l’affaire de tous ! Libérons l’expression ! Dékasernons le Quotidien !!!

 

BRANCHEZ VOUS SUR la PRESSE LIBRE !

LISEZ, SOUTENEZ LES OFFSETS de la COLERE !!!

 

Léon COBRA, compositeur - typographe, 1974.

arts et métiers