... TWO-TIME LOSER (Double peine)




Mauvaise_Humeur




Profil Opérateur Illégal

 

 

 

On a placé la réforme des retraites en lévitation au dessus des cortèges de manifestants. Madame Météo annonce de la pluie, des averses violentes, des météorites… restez chez vous ! ( Pendant que vous en avez encore un, faites pas les cons !!! )

 

Kevin Dupont d’Avignon, des R.G. compte les pieds des manifestants avec son podomètre et divise le chiffre obtenu par la taille de ses godillots. Il chausse du 44. C’est d’un excellent rapport qualité-prix. Il aura de l’avancement ; deux jours de remise pour son passage d’échelon.

 

 Les hommes-troncs présentateurs des JT répètent consciencieusement que la vérité se situe quelque part entre la place de

la République

et celle de

la Nation

, entre les estimations de

la Police

et celles des centrales syndicales. Mais … comprenez…ils ne sont pas journalistes ( même s’ils en ont la carte et le statut ) restent toujours en studio ( leur fond de teint ne tient pas sous les intempéries) … alors faites pas chier avec vos chiffres à la con, guettez plutôt le tirage du Loto en fin de journal !

 

Planqués dans leurs palais climatisés, députés et sénateurs, cravatés, repus, attendent l’instant fatidiques pour livrer les salariés au FMI dans un sachet fraicheur garanti 62 ans voire 67 ans pour les plus coriaces.

 

Les délégués syndicaux bloqués dans un monte charge entre l’entresol et le premier étage marinent en vain espérant que le mécanisme se débloque et que quelqu’un daigne les recevoir. En escomptant Sarko, ils jouent avec leur ombre, la grève reconductible au poker menteur.

 

 Guichet 1 est contre la réforme mais ne veut pas perdre une journée de salaire. C’est la mathématique psychédélique de la ménagère qui considère qu’il faut mieux perdre 2 à 4 ans de sa vie plus tard que quelques centaines ou milliers d’euros tout de suite. Sublime raisonnement que ce postulat merdique véhiculé par l’homme ( ou la femme ) de la rue et savamment relayé par les médias comme la vérité unique de la crise. Il est totalement interdit de penser autrement que son portable !!!

 

 Le porte parole des automates refusent l’impôt sur les robots, serveurs vocaux, ordinateurs, caméras, drones et autres avatars de la mise au chômage des masses. C’est pourtant là l’unique solution : faire payer une taxe pour chaque machine qui remplace un humain. Quoi ? Qui ? Où ? Quand … Contre offensive géante des nouvelles technologies organisées en cartel, un ouragan de SMS souffle un NON omnipuissant et des spams gloutons envahissent les réseaux sociaux pour bloquer toute réflexion.

 

Je me réfugie au sous-sol comme toujours. Sans même consulter Jérome Kerviel, l’homme qui valait des milliards, je propose de créer une régie française du cannabis et de financer le régime des retraites par répartition par ce biais. Fini les terres en jachère, fini la misère des agriculteurs, terminé les trafics, les guerres, la criminalité organisée, l’économie parallèle mafieuse. Je reçois immédiatement 10 000 mails de soutien mais dès le lendemain matin par la poste une balle de P. 38 dans une enveloppe du ministère de l’environnement  albanais !

 

Sueurs glacées. Tachycardie.

 

Je démens. Je plaisantais… Je suis dément. It’s a joke, only a joke…

Une blague… à tabac ( sativa L ) !!!

 

 

 

Scenario Tax Machine

manif_3