... Pithécanthropes ( pythecanthropus erectus )




The_Troggs_troggggggsLogo




The TROGGS

 

 

 

 

Lors de mon second séjour à Londres en 1966 j’ai acheté leur disque, un 45 Tours Mono à deux titres édité par Fontana .

- Face A: with a girl like you, le hit de Reg Presley.

- Face B I want you, un titre bestial de la veine de Wild Thing, leur premier grand succès mondial.

The_TROGGS_pochette_papier

 

Cette mini galette était vendue sous emballage plastique avec une couverture papier, totalement anonyme, pas la moindre photo du groupe… 44 ans après je l’ai retrouvée à peine écornée, juste un peu froissée, une production Dick James Music !

TROGGS_I_WANT_YOU

 

Ah … les Troggs , puisqu’il s’agit d’eux !!! Quatre troglodytes sortis directement d’Andover, une caverne du Hampshire en 1965. C’est d’ailleurs dans cette petite ville d’environ 55 000 âmes que se déroule l’intrigue d’Agatha Christie : ABC contre Poirot. Ils commencent à jouer s’exhibant avec des peaux de bêtes mais bien vite avec le succès de Wild Thing du songwritter ricain Chip Taylor ils adoptent le look mods, le look branché obligatoire de tous les représentants du renouveau rock british. Visez-moi ces costumes à rayures, ces pantalons à carreaux, ces cols roulés, ces pulls en V à losanges aux couleurs inattendues !!!

5413992501038

757715690_ML   195976_troggs

   sdm_troggs_wild

 

En 1966 les TROGGS sont des stars, ils enchainent les succès.

 

Reg Presley au chant avec le même patronyme que le King.

Chriss Britton à la guitare.

Peter Staples à la basse.

Ronnie Bond comme James à la batterie.

51sO8w5AuVL

 

Ils ont trouvé un son crasseux, brutal, simple et énergique qui reflète bien les désirs et la violence refoulée des ados. Ce sont des obsédés textuels, obnubilés par la chose. Ils ne parlent que de ça, ils ne pensent qu’à ça : I want you, I can’t control myself, Love is all around (1967 ).

eps_pop_troggs_3

 

Mais comme la majorité des groupes de cette vague1965-1966 ils plafonnent un court moment puis retournent dans l’obscurité de leur grotte incapables de résister à leurs prodigieux rivaux. Les  Kinks, au look aristocratique, aux morceaux sales et saturés, You really got me, Louie Louie, alle the day and all the night qui ont ouvert la voie dès 1964 mais qui savent se renouveler. Les WHO qui ont composé la chanson de leur génération ( My Generation / 1965 ) mieux fringués, plus mélodiques et plus charismatiques et qui incarnent la rébellion de la jeunesse et le miroir où les kids veulent se contempler.

sdm_troggs_33t

 

En 1967 au festival de Monterey Pop, Jimi Hendrix immortalisera Wild Thing leur premier tube en retrouvant son énergie première mais en transportant le morceau sur une autre planète, la planète Psyké, là où la distorsion se perd dans l’au-delà des sons ; amplis défoncés, guitare flambée au napalm…

Dans les années 80, les Troggs se reformeront pour en croquer ; une lucrative tournée genre envoyez la monnaie pour la nostalgie.

With a girl like you renaitra de ses cendres en 2009 pour figurer dans

la B.O.

de Good morning England de Richard Curtis, le film de divertissement sur les pirates des radios libres et radio Caroline.

 

Groupe éphémère, reflet d’une époque bien particulière dans l’histoire du Rock, les TROGGS resteront comme l’archétype du groupe de garage, l’un des ancêtres du Punk, roitelet indiscutable de

la Trogglodynamite

…. Wild Thing… CHOSE SAUVAGE !!!

 

 

Léon Cobra / 13/09/2010 14:31:27

51GsWkQ0xzL


The TROGGS


The_Troggs


FIN de l'épisode...