... REVUE de PRESSE & PETITES ZANNONCES GRATUITES




FlasH


Des tremolos dans la voix pour vous présenter:

 

Revue Trémalo avril 10

http://tremalo.over-blog.net/

TREMALO_AVRIL_2010

 


 

Le poisson-chat de Sébastien Ayreault

La nuit de Christelle Pasquier

Les premiers côtés des coulisses du plomb de Guy Girard

Les terres permises d'Olivier Verdun

Dix-huit ans de Thierry Le Pennec

Franck Cottet

Le cerf amoureux de Cristina Isabel De Melo

Lithines par Nelly Le Provost

Une explication par la crevette et Une forêt sous les arbres de Gil Refloc'h

Entretien avec Jacky Essirard

Édith à St-Florent-le-Vieil par Olivier Hobé

Le Moloch

Numéro dédié à la mémoire du peintre Jean Tirilly

   
 

Jean Tirilly

 
 

 

 



tirilly


Né en 1946 dans le Finistère
Décédé en 2009



04

Souscription pour ce numéro : 10 euros

 

12

 

 

11

 

SALUT l'ARTISTE !!!

tirilly1big

SHOW must GO ON !

aerosol_e_flyer3

Ah, les filles ! Ah, les filles, Jef Aérosol vous adore … et moi aussi !!!

 

Girls, Girls, Girls

Jef Aerosol

Private View:

6th May 2010

,

6 - 9pm


Open to the public: 7th - 22nd May 2010, Tuesday Saturday

12 - 6pm

Where ?
Signal Gallery,

96 Curtain Road,

London

 

EC2A 3AA

,

England


www.signalgallery.com
Tel: 07766 057 212

 

Hanging_on_the_telephone1

 

 

Il avait disparu MAIS il revient !

 

valeur_de_l_art

Thierry TILLIER préfère toujours l’enfer aux paradis fades !!!

 

 

http://delicesdelenfer.blogspot.com/

 

1967311231

 

Umberto PATO totalement végétal:

JARDI2010_AfficheWEB_Pato

Retour vers les années 70

 

La nuit la plus Stone


performance

Pour marquer la sortie du film Performance, avec Mick Jagger, et la présentation à Cannes de Stones in Exile, documentaire sur les Rolling Stones, le Champo accueille La Nuit la plus Stone le 15 mai à partir de minuit. Au programme : des films incontournables ayant pour thème le rock, avec au choix Macadam à deux voies de Monte Hellman, Zabriskie Point de Michelangelo Antonioni, Performance de Donald Cammell et Nicolas Roeg, More de Barbet Schroeder, Ziggy Stardust and The Spiders from Mars de D.A. Pennebaker. Et après ça, un petit déjeuner bien mérité ...

 

phpThumb_generated_thumbnailjpg

Abetz & Drescher

 

Vient de paraître :

 

 

Alain HELISSEN

 

On joue tout seul

 

 

Editions Corps Puce

Collection « Liberté sur Parole »

Préface de Jean-Louis Rambour

Avec des photographies de Didier Lemarchand

 

ISBN 2-35281-031-0

156 pages

Prix : 12 € (port compris, sauf envoi hors France)

 

 

 

 

…/…

Je me contenterai donc de présenter le travail que je suis venu poursuivre et achever dans le cadre de cette résidence au Château du Pont-d’Oye - ô combien bienvenue ! -. Il s’agit à l’origine d’un projet de livre de poésie portant essentiellement sur « la solitude du poète ». Son titre, On joue tout seul, un rien provocateur, s’accompagne du sous-titre, un rien tragique, poésie en phase finale.

Après une trentaine d’années passées à écrire et à publier de la poésie dans une confidentialité jamais démentie, j’ai voulu, forçant volontairement le trait, marquer cette solitude du poète dont les vers ne sont lus, le plus souvent, que par quelques amis compatissants ou complaisants.

Commencé il y a au moins 2 ans et fortement avancé, le manuscrit de On joue tout seul était resté en attente. Son écriture, dans sa radicalité, m’avait paru mener à une impasse. J’avais le sentiment aussi d’un éreintement risquant la répétition. Je l’abandonnai à sa lente décantation.

Ce que j’ai fait : je suis venu, mon manuscrit sous le bras, jouer au Château du Pont-d’Oye en compagnie de 8 autres écrivains. 19 jours offerts pour reprendre et terminer si possible ma partie solitaire.

 

Château du Pont d’Oye, Belgique, août 2008

 

Extraits visibles sur le blog : http://alainhelissen.over-blog.com

 

Commande à :

 

Alain Helissen

53 rue de l’Entente

57400 Sarrebourg

(préciser si dédicace souhaitée)

 

 

extraits :

On joue la nuit

dans un théâtre d’ombres

Toujours ce long convoi

dont on épingle au passage

quelques mots marchandises

achalandés sur papier blanc

format A4 comme l’autoroute

un peu plus loin

D’autres déplacements

On pense au pronostic vital

engagé sur la voie

d’arrêt d’urgence

-au bout de vingt minutes, plus à se préoccuper du prochain péage-

On ramène quelques mots

dans la nasse

On les range sur la ligne

avec assez d’espace entre

pour que le vent s’y infiltre

et les sèche

jusqu’à les faire craquer

comme des châtaignes oubliées

au fond du four

 

cobra_premium_beer

 

C'est ma tournée...

@ la prochaine !

revue_presse_papier