... GRAPH


batsal

La librairie Alphagraph accueille en ce moment une exposition de travaux de Stéphane Batsal. L'artiste rennais y présente une facette de son travail, essentiellement des collages d'images très graphiques, recouvert d'un vernis brillant. « Certaines oeuvres sont des collages en accumulation, d'autres sont plus épurées », précise Stéphane. « J'ai dû me limiter quant à la taille des travaux exposés, mais je produis aussi des tableaux plus grands, certains sont même en volume. » L'ensemble de son travail est ainsi visible à son atelier.

Stéphane Batsal est arrivé sur Rennes en 1994. A l'époque, il écrit, mais il évolue rapidement vers les arts plastiques. Il autoédite un livre, « N parc », un journal de travail, fin 1999 : « J'ai commencé à réaliser moi-même des collages pour les couvertures de ces livres, puis à en intégrer dans l'ouvrage. Ensuite, j'ai fait ce que j'appelle des « frottis », c'est-à-dire des images de magazines que je frottais à l'acétone. Cette expérience avec les images m'a fait évoluer vers le collage. » Il se dégage de ses réalisations actuelles une iconographie qui semble inspirée des années 60. Pourtant, Stéphane s'en défend : « Je ne pense pas que mon travail soit lié à cette époque. S'il y fait penser, c'est plutôt parce que cette technique était beaucoup utilisée dans ces années-là, et qu'elle est quasiment abandonnée maintenant. » Justement, parmi ses références, il cite Bernard Réquichot, un collagiste des années 60.

Sur le fond, son travail présente principalement deux facettes, une d'inspiration érotique, voir fétichiste, axée essentiellement autour du pied féminin. A son atelier, on peut voir ainsi parmi ses oeuvres un amoncellement de chaussures de femmes de toutes époques, des travaux à partir de matières tels que des bas ou des collants, un présentoir à faux ongles. Stéphane Batsal réalise également de grands tableaux composés autour d'accumulations d'images de voitures détruites et dont chaque nom est une déclinaison du mot « décroissance ». « J'ai du mal à comprendre cette idée de croissance comme solution à tous nos problèmes », conclue-t-il. « C'est en tout cas ce que j'essaye d'exprimer avec ce boulot. »

Pratique. l'exposition commençait le 3 mars (date de fin encore indéterminée) et le vernissage aura lieu le vendredi 13 mars 2009. Tout ça à la librairie Alphagraph, rue d'Echange à Rennes.
A bientôt,
St


http://batsal.blogs.com/

 Rens. Alphagraph au 02 99 79 74 20 ou Stéphane Batsal à son atelier au 02 23 46 79 95.

 

affiche_alphagraph_032009_blog

à lire aussi:

 http://www.le-terrier.net/albums/alphabats/

Batsal_ouest_france

Lipstick for S...

STehp_B