La rétro bleue-pâle de Léon Cobra
Souvenez-vous cette année là : 1978 17293809_p



Th_me_78


Golden Memories 1978

Vinyles :  Babylon by bus. Bob Marley invite rastas & punks à une grandiose Rebel Party. Tandis que les petits merdeux des Sex Pistols se séparent Dire Strait s’imposent comme les Sultans du Swing.

Moovies :  Sortie à Paris de la Fièvre du Samedi Soir avec John Travolta. Les Routards s’offrent un Bad Trip avec Midnight Express d’Alan Parker.

Flip : désastre de l’Amoco Cadiz. 223 000 tonnes de pétrole polluent la Bretagne.

YMCA

Mots à Maux : Are we not men ? We are DEVO ! Les Brigades Rouges revendiquent l’assassinat d’Aldo Moro.

br_moro

 Tekno:  Arrivée de la télé couleur. La Chine lance son premier satellite qui diffuse en continue la chanson : l’Est est rouge .

Kiosque :  Première de la BD du chat Garfield et de son souffre-douleur le chien Odie. Lancement du Figaro Magazine.

Cadavres Exquis : morts de Keith Moon, le génial batteur des Who et de Jacques Brel. Merde… j’ai oublié Clo-Clo dans sa baignoire avec son sèchoir.

image025   image021

LeaderPrice : Karol Wojtyla, le nouveau pape a un charme slave. Il prend le nom de Jean Paul II et succède à Jean Paul I qui n’aura régné que 33 jours.

Sous_culture_punk



My my, hey hey
Rock and roll is here to stay
It's better to burn out
Than to fade away
My my, hey hey.

Out of the blue and into the black
They give you this, but you pay for that
And once you're gone, you can never come back
When you're out of the blue and into the black.

The king is gone but he's not forgotten
This is the story of a johnny rotten
It's better to burn out than it is to rust
The king is gone but he's not forgotten.

Hey hey, my my
Rock and roll can never die
There's more to the picture
Than meets the eye.
Hey hey, my my.

 

 

Neil Young 1978

MARLEY_BY_BUS