Rue_CensierPP

à marge forcée... LE CRAYON NOIR ... 2 / 3

Naissance en 1974 de la revue le CRAYON NOIR où l’on retrouve JP Thepault, J. Brosel, M. Bussiere, F. Causseque et J. Morin, tous issus de SOROR. Le numéro 5/6 de juin 1974, ou il était venu pour nous défier, reflète à merveille leur nouvel état d’esprit : pour une édition d’intervention ! …. Fabriquer son propre livre c’est se forger un outil d’expression qui ne devient efficace que lorsqu’il est le signe d’une intervention contre l’industrie du livre que sont les trusts de l’édition. Fabriquer son propre livre n’est pas un but en soi. Sa valeur est la parole qu’il porte et les coups qu’il donne. On peut avoir la merde la plus éculée dans de beaux étuis presque saints ! Fabriquer son propre livre est un acte-militant dans le rapport que la voix qu’il fait entendre entretient avec celui qui l’écoute…

Crayon_Noir_5_6

 

Barbare et le Crayon Noir ont en commun le fait de fabriquer leurs livres et d’éditer de jeunes créateurs. Ils ont aussi la particularité de publier le même texte de Jéhan Van Langhenhovenet ils furent quelques uns dans la nuit à déclarer la poésie en dangerdans leur numéro 17 (Barbare / Août) et 7 pour le CN (octobre 74… renaître au monde, à la fois cendres, phénix et feu.)

Un manifeste du verbe vrai dont voici quelques extraits ; solidarité de la parole giclée et du doute…

J’en appelle

aux soifs jamais assouvies

aux organes couverts de rosée

aux jours petits et d’avance cariés

j’en appelle aux aubes qui se fêlent

nettes……

à l’elfe-cliché qui suce l’étang

à l’ami du peuple qui roule sanglant

dans le gosier des combattants

de l’inutilité

j’en appelle       

LA POESIE EST

EN DANGER…..

j’en appelle

aux écritures automatiques qui nous délivrent  permis

à leurs frontières franchies à leurs parvis offerts

à ceux qui riment encore

entre soie et bruyère

et que la mort tire au sort

dans les comités littéraires……..

EXTRAITS…

RacKet_de_l__dition