Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Le Tréponème Bleu Pâle
22 novembre 2007

SE TAIRE


La vie se tait… La vie se terre.

 

 Dent-de-Loup/ Dent-de-Lion/

 Loop dee Loop / Dandelion.

 

UNDERGROUND. La vie s’enterre…

 Sous marin / sibyllin / si vilain / en sous main.

 

 La vie en prose…la vie lépreuse.

 

 

Quelques lueurs chancelantes, lumières lunaires en rage-dépit dans ce capharnaüm de vanités.

Gestes indécis.

Un sentiment de non existence plus qu’une révolte.

Se taire.

 

Huis clos. Huit de pique. Fourchette à huîtres.

Un verre rempli de glace pilée où l’écorce d’orange devient jour après jour, amère…rance.

Pourrissement. Pauvrissement.

Colombine est triste. Arlequin vend du crack à la sortie des collèges.

Rictus d’arc en ciel, d’arc en songes puis le grand couvre-feu.

La vie sans terre.

 

Le mot éternité prend des allures de cauchemar. L’immortalité, qui pourrait bien vouloir de cette lèpre permanente ? la revendiquer comme un bienfait de la science ? une auréole de botox sur le front de l’élu et la promiscuité du quotidien comme féal.

Certitudes/ VicissitudeS / Rime identique, migraine différente.

 La vie s’enferme.

 

Allo SOS LooSer… Je conjugue les verbes aimer et mourir, l’un après l’autre, l’un dans l’autre dans un cocktail d’insomnies au passé décomposé et au futur interdit…

 J’appelle à la barre du bateau ivre : Céline,le trépané, Cendrars, le manchot, L’homme à l’oreille coupée, Arto, le momo.

J’appelle molestés, dynamités, écervelés, écartelés, crucifiés, suicidés.

 J’appelle lonesome Hobo et nearly parabolic Orbit,

 

J’appelle les dynamiteurs de la langue, chair-souffrance, dépéceurs de leur propre corps, naufrageurs de leur humble pinasse.

J’appelle l’Interlope des Enfers …Allo SOS Looser

J’appelle les pages vierges, les ratures, les anathèmes …

J’appelle les répondeurs saturés.

J’appelle… Allo SOS Looser

 

 

La vie se tait. La vie se terre.

 

Dent-de-Loup/ Dent-de-Lion/

 Loop dee Loop / Dandelion.

 

UNDERGROUND. La vie s’enterre.

Envers du décor/ Vers en cordée.

 

La vie en preux… Guenilles roses.

 

 

Tunnel095

MOTS: COBRA / Novembre 2007 / PHOTO: BRATU

Publicité
Publicité
Commentaires
S
Splendide texte :)
Répondre
Le Tréponème Bleu Pâle
  • poésie underground humeurs froides agit pop collages & détournements d'images, Rock, nouvelles presse // BD Peinture ARCHIVES PhotoS Nostalgie Papivore Musiques / Cont@ct: leoncobratbp@yahoo.fr
  • Accueil du blog
  • Créer un blog avec CanalBlog
Publicité
Le Tréponème Bleu Pâle
Visiteurs
Depuis la création 332 416
Publicité