HIMALAYA


Trek_Cachemire



Je l’ai retrouvée tout au fond du tiroir, glissée entre deux paires de chaussettes de laine. Une petite boite rectangulaire en papier mâché, turquoise et ocre, peinte à la main, laquée, huit centimètres sur trois centimètres. Je l’avais achetée à Srinagar, au Cachemire pendant l’été 1989.

Je ne me souviens plus du nom du House-Boat, un nom de frime… Harmony, Dream Palace, Taj Mahal , Heaven… mais c’était déja le déclin. Fini l’âge d’or des Seventies, les hippies fumant leur shillum à la proue des bateaux au crépuscule des dévots ; les embarcations étaient quasiment désertes, les sofas défoncés et le lac Dal pollué.

Quelques fillettes sur leur sikhara offraient des fleurs de nénuphars en implorant roupies, sahib, roupies… Des nids de mitrailleuses, des sacs de sable cernaient les carrefours. L’armée indienne patrouillaient le long du Bound. Les bombes explosaient dans les dépots de bus. Nous étions les derniers touristes en transit à Srinagar via les sources du Gange, le Laddack ou le ZansKar. Un an plus tard cinq marcheurs scandinaves seraient enlevés par la guerilla du Cachemire et décapités au sabre.



Flower_of_Srinagar

Je l’avais oublié ce fameux coffret marchandé à Glucon Bakery, là où nous changions nos dollars au marché noir, escroc le jour, parano, le soir... Que pouvait-il donc contenir ? pas la moindre boulette d’opium, pas le moindre éclat de turquoise. Rien, rien. Il était simplement vide. Plein de ce vide mortel qui hante notre quotidien.

Il était voluptueusement vide.

 

Srinagar

SRINAGAR / 1868-1872 / Baker & Burke

EXPO INDE à la BNF
Trésors photographiques